Qu’est-ce qu’un dialogue socratique ?

 

Lors d’un dialogue socratique, les participants découvrent quelles sont leurs conceptions de ce qu’ils vivent, quelles en sont les raisons et quelle est la valeur de leurs arguments. Par exemple, ton épou(x)(se) dit :« il faut tondre la pelouse car cela fait déjà une semaine ». Est-ce un bon argument ?

Un dialogue socratique se déroule par deux, en équipe ou en groupe. Il s’avère très approprié pour les équipes et les groupes qui veulent examiner, voire changer, leurs propres conceptions et/ou celles de leur organisation. Il s’agit de conceptions telles que :
– « Ce sont nos valeurs-clés »
– « Nous devons encore atteindre ces objectifs pour la fin du mois »
– « Notre organisation est conviviale »

Quand et où?

Il est conseillé d’inviter Kristof Van Rossem à votre organisation pour donner une introduction au dialogue socratique ou bien une session ‘dialogue socratique’ sur un thème que vous choisissez vous-mêmes. C’est possible depuis une demi-journée (3h de formation). Le coût dépend de la tâche et de l’organisation. Il faut compter environ 400-500€/demi-journée. Si vous êtes intéressés, clickez sur le bouton ‘pour mon organisation’.

Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Au niveau du contenu, vous aurez de meilleures conceptions, plus concrètes et plus fonctionnelles pour contrôler vos prises de décisions et vos actions.

Au niveau du processus, vous vous exercerez à formuler vos pensées et vos sentiments de manière plus claire, à écouter de manière active et littérale, à questionner, suspendre le moment du jugement, etc.
De manière plus spécifique, voici les résultats :

1. Pour vous, en tant que participant individuel :

Après un premier dialogue :

  • Vous faites preuve d’une meilleure écoute, de vous-même et d’autrui
  • Vous êtes capable de formuler des sentiments ou des idées complexes ou confus (les vôtres ou celles d’autrui) de manière plus claire, simple et plus précise
  • Vous découvrez des aspects de votre propre manière de dialoguer, par exemple la patience/l’impatience, la tendance volubile/taiseuse, la capacité d’écoute, les tendances au monologue, l’impulsivité
  • Vous apprenez à prendre connaissance d’autres interprétations des notions que vous utilisez
  • Vous avez une meilleure compréhension du fonctionnement de vos pensées et vous apprenez à juger et évaluer vos propres pensées et sentiments
  • Vous appréciez le côté productif du doute et l’ambivalence pour les nouvelles idées
  • Vous vous distanciez de l’évidence de vos propres jugements
  • Vous renforcez votre capacité de discernement : vous apprenez, par exemple, à faire la distinction entre les sentiments et les jugements sur ces sentiments, entre les « faits » et l’interprétation des faits
  • Vous êtes capable de nuancer
  • Vous êtes capable de récapituler et de chercher un consensus
  • Vous devenez (plus) allergique aux affirmations (ou diagnostics) qui ne sont pas observables
  • Vous préférez penser en termes questions au lieu de réponses
  • Vous collaborez en gestes et en pensées

Après plusieurs dialogues socratiques :

  • Vous êtes capable d’observer avec plus de perspicacité et de formuler avec plus de finesse
  • Vous êtes capable de relier plus soigneusement les observations concrètes aux concepts abstraits et inversement
  • Vous affinez votre capacité de discernement
  • Vous maîtrisez, là où il le faut, l’art de suspendre le moment du jugement
  • Vous adoptez une attitude critique à l’égard des propositions d’autrui
  • Vous acquérez une intelligence plus méticuleuse de la vie quotidienne
  • Vous reconnaissez la valeur de votre propre raisonnement contre toute forme d’autorité

2. Pour votre organisation :

  • Vous bénéficiez d’une meilleure évaluation par vos pairs
  • Vous êtes capable de participer plus efficacement à une réunion
  • Vous approfondissez le contact avec les collègues ou clients grâce à votre propre manière de penser et d’agir, selon la méthode socratique
  • En tant que dirigeant, vous êtes l’accoucheur de pensées : vous déléguez autant que possible le raisonnement de sorte à augmenter la responsabilisation
  • Vous êtes plus à même de collaborer : vous écoutez et vous vous exprimez de manière plus ciblée
  • Vous éliminez les éléments parasites de manière à pouvoir penser et décider de manière plus claire
  • Vous ne vous laissez plus diriger par le non-sens
témoignage Pierre Sclaubas, coordinateur transversale Communauté Française
Phone: +32 473 71 58 35
Kokerijstraat 90
B 9310 Meldert